Parole de statisticien

Publié le par le chat qui pêche

« Tu s’ras jamais président mon pote ... »  

. à moins que ?

 

Non, je ne vous raconterai pas la sensation de gueule de bois sans avoir bu d’une militante MoDem, le 7 juin 2009 vers 20h, à l’annonce des résultats des Européennes.

 

Je ne vous raconterai pas davantage ce qui avait précédé cette terrible soirée :

Les tractages sur les marchés, le soleil de plomb, le mal de tête qui pointe

mais aussi les sourires en échange du bout de papier,

les petits bonheurs glanés au hasard de la distribution..

ou les marchands des 4 saisons qui me prêtaient un bout d’ombrage sous leur auvent, en me disant « Bayrou, au moins, lui, il est de la terre, il nous comprend,  ».

 

Je ne vous raconterai pas les bontés singulières des petits commerçants et des ménagères, c'était comme la chanson pour l’auvergnat  : C'était ...« Le tiers Etat »

 

Pas plus, je ne vous raconterai l’ivresse légère de ce mois de mai, la beauté des fleurs qui s’ouvraient, s’ouvraient, et les sondages qui grimpaient grimpaient et nous, MoDem insouciants papillons, qui volions, portés par notre projet, notre « Projet d’espoir ».

Et les meetings où nous nous rendions, assidus et joyeux, pour soutenir nos candidats

Et notre leader magnifique qui portait si haut le flambeau de notre idéal démocrate

et son livre, « Abus de pouvoir »

qui se vendait comme des petits pains :

 

Et puis quelque chose a commencé à glisser, à se gâter, les sondages devenaient mauvais ...
Ensuite ça a jasé, orchestré, claironné dans tous les médias qu’il y avait eu un « dérapage » à la télé

(..Enfin ce serait bien quand même de remettre les choses au point, à savoir en quoi le passé était-il si anodin puisque le rappeler s’avéra si scandaleux ? Mais ça non plus je ne vais pas vous le raconter...)

 

Alors voilà nous sommes lundi midi et je suis là avec ma "gueule de bois" psychologique qui ne désarme pas .Dans les news, les dépêches pleuvent, "Bayrou est fichu, le MoDem est en vrille"

Et sur le net, ce verdict : « CDB avait raison : Bayrou ne sera jamais président de la République "

 

J’ouvre le journal « le Monde » et commence à le lire.Tiens, voilà, enfin un compte rendu du clash Bayrou-DCB objectif et complet, mais il faut dire que c'était avant la curée :
C’est l’édition du dimanche-lundi, les résultats des urnes n’étaient pas encore connus…

 

Soudain je tombe sur un article à propos de W J Granger (statisticien et prix Nobel d’Economie décédé le 27 mai  ) et qui se termine ainsi :.

 

 « (..) doté d’un solide sens de l’humour (..) il tirait ainsi cette conclusion de la phrase
« Votre fils ne réussira jamais »
qu’avait dite un de ses professeurs de collège à sa mère : 

 

« Ce propos illustre la difficulté de faire des prévisions à long terme en l’absence de données fiables »


 

Adieu, tristesse et gueule de bois ! les papillons s'envolent à nouveau dans le ciel azuréen, les fleurs s'épanouissent, et il semble même que le vert de l'herbe, gorgé des rayons lumineux, se teinte de reflets oranges ! 


Notre (journal « Le) Monde » est merveilleux ! .


NDLR Cet article du chatquipeche a été publié dans "chronique d'abonnés" du journal leMonde sous le titre "Notre monde est merveilleux" 

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article